Colloque « Terrorisme, radicalisation : traumatisme psychique et résilience »

Développer une recherche appliquée utile à la lutte contre le terrorisme implique d’associer les contributeurs du meilleur niveau, tant sur le plan académique qu’opérationnel et de couvrir un large spectre, depuis l’anticipation des actes terroristes jusqu’à l’affrontement puis à toutes les formes de résiliences post-attentat.

Les contributeurs s’inscrivent dans cette logique de recherche de l’excellence scientifique à vocation opérationnelle et illustrent la variété et le haut niveau des réflexions que le CELT s’efforce de fédérer afin de contribuer à la lutte contre le terrorisme engagée par la France.

Ce colloque intervient après la publication du numéro hors-série de la revue Défense et Sécurité Internationale (n° 47, avril 2016) et marque la première d’une série de manifestations scientifiques que le CELT organisera afin de conduire dans la durée un programme de travail ambitieux.

Les actes du colloque sont publiés dans l’ouvrage Lutter contre le terrorisme, éditions Economica.

Dès 2012, le centre de recherche des écoles de Saint-Cyr Coëtquidan (CREC), la revue Inflexions , et le docteur Jean-Michel Le Masson, chef du service de santé zonal du secrétariat général pour l’administration du ministère de l’Intérieur, ont lancé un ambitieux programme de recherche consacré aux blessures invisibles. Un premier colloque a été organisé en octobre 2012. Intégrant une approche psycho-sociale des traumatismes psychologiques de guerre, il a permis de faire un état des lieux précis et favorisé une meilleure prise en compte des blessures psychiques. Un deuxième colloque, proposé en novembre 2014, accordant une place à la résilience, a ouvert le débat à des institutions et des entreprises confrontées aux mêmes problématiques.
Cette troisième manifestation scientifique, soutenue par le centre d’expertise « Lutte contre le terrorisme » (CELT) et la Chaire « Éthique de la décision » a pour ambition d’aborder les actes de terrorisme et ses conséquences sur le plan psychologique, notamment après les attentats de 2015 et 2016 en France.

Seront successivement abordées la gestion des attentats, la prise en charge médico-psychologique, la prise en compte institutionnelle puis la réparation juridique et financière. Une approche des facteurs de radicalisation et de la résilience concluera les débats.

Les actes du colloque sont publiés dans l’ouvrage Blessures invisibles et terrorisme, éditions Economica.

Menu