Remise des prix « Incuba’Terre » 2022

Comme en 2021, la Fondation Saint-Cyr a soutenu l’Incuba’Terre 2022, concours organisé par l’école de Guerre Terre récompensant les projets de recherche innovants des officiers stagiaires. Cette année, le prix de la Fondation Saint-Cyr était associé au prix du chef d’état-major de l’armée de Terre pour récompenser le meilleur mémoire.

Le prix a été attribué au chef d’escadrons Pierre Néron Bancel, pour son mémoire sur les effets de la manœuvre tactique interarmes dans le champ des perceptions au profit des chefs interarmes des niveaux 3 et 4. Le prix lui a été remis par le général de corps d’armée Patrick Collet, général inspecteur de l’armée de Terre, représentant le CEMAT, et le général de division (2S) Jean-François Lafont Rapnouil, directeur général de la Fondation Saint-Cyr.

Synthèse du projet

Lorsque le CEMAT a renouvelé son intention de développer « une culture de prise en compte des effets dans les champs immatériels à tous les niveaux tactiques », l’approche capacitaire spécialisée retenue par l’armée de Terre, restreinte de facto aux niveaux stratégiques et opératifs, la rend aujourd’hui difficilement applicable en-dessous du niveau 2. Comment dès lors intégrer de manière pragmatique l’approche par les effets à la manœuvre tactique des niveaux bas ? L’approche par les effets éclaire utilement l’élaboration de la manœuvre au niveau tactique et peut contribuer à la bonne convergence des actions cinétiques et non-cinétiques, à condition que les effets, définis avec précision et pragmatisme, soient pensés à l’origine de la manœuvre et non pas découplés comme une fonction opérationnelle à part. Après avoir redéfini l’intérêt de développer l’approche par les effets au niveau tactique, le mémoire détaille les modalités qui ont prévalu à la construction du catalogue d’effets qui l’accompagne.

Menu