Partageons nos valeurs
  FAIRE UN DON
Tél. : 02 97 70 74 21
contact@f-sc.org
NOUS CONTACTER


Accueil > Recherche > La gestion du risque numérique dans les collectivités territoriales

AGENDA

La gestion du risque numérique dans les collectivités territoriales

Mardi 25 février
à Paris, France

La transition numérique est une formidable opportunité pour les collectivités territoriales car les études montrent que les usagers restent attachés à leurs services publics. Toutefois, l’exigence de rapidité et de réactivité que permettent les innovations technologiques est accrue. Dans ce contexte, les élus doivent garantir une plus grande maîtrise des risques numériques tout en délivrant des services de qualité.
La mise en œuvre de politiques de développement peut prendre des formes plus ou moins ambitieuses quel que soit le niveau (région, département, commune). De l’administration numérique à la « smart city », la transformation numérique incite les collectivités territoriales à faire évoluer les procédures et les outils afin d’améliorer le service rendu aux administrés.

En savoir +

Pour autant, la transition numérique ne fait pas l’unanimité. La notion de simplification, de gain de temps n’est pas toujours perçue positivement par les administrés et par les personnels de l’administration. Le concept de service de proximité est essentiel pour une part importante de la population. La sensation d’abandon de certains territoires a été mis en exergue lors des dernières crises sociales. La menace croissante des pratiques cyber criminelles, telles que celles subies récemment par l’hôpital de Rouen, contribue à ce climat de défiance vis-à-vis de l’utilisation du digital. La nécessité d’ouvrir la voie à une réflexion approfondie et de trouver des équilibres entre le tout numérique et le lien social est donc primordial.
Cette journée permettra d’apporter des réponses à de nombreuses questions. Outre les risques liés aux attaques visant à bloquer l’activité de la collectivité et à détourner les données personnelles des administrés, les élus doivent s’interroger sur les poursuites judiciaires dont ils pourraient faire l’objet. Les enjeux juridiques seront donc étudiés, de même que les impacts dans la gestion des ressources humaines. La dernière partie de la journée sera consacrée aux risques de déstabilisation et de manipulation lors des prochaines élections de 2020.